L’Égypte, la première puissance militaire africaine

le Burkina Faso absent dans le top 30 des armées africaines les plus puissantes du classement réalisé par Global Fire Power (GFP), un site américain spécialisé dans la défense.

Selon le classement de ce site américain, l’Égypte se présente comme la première puissance militaire africaine. L’Égypte fait même mieux en occupant le 12ème rang mondial. Le site se base sur des critères comme le nombre d’effectif (le nombre de militaire en activité) des armées, l’arsenal militaire, le budget consacré à l’armée; au total une cinquantaine de critères est passé au peigne fin avant d’établir ce classement. voici donc quelques chiffres sur l’arsenal militaire égyptien:  470.000 militaires actif, 800.000 réservistes, 4624 chars, 1133 avions militaires dont 336 chasseurs, 319 navires et bâtiments de guerre.

Le Nigeria qui a longtemps impressionné par son armée occupe la 4è place de ce classement, suivi de l’Afrique du sud au 5è rang.

Nous sommes tenté de nous demander la place que pourrait occupé le Burkina Faso dans ce classement. Eh bien, c’est peine perdue car jusqu’au trentième rang de ce classement, le Burkina faso brille toujours par son absence alors que les pays comme le Niger, le Mali, la cote d’ivoire y sont.

    Quelles leçons tirées de ce classement

C’est dommage que l’Égypte avec une telle puissance militaire soit à l’écart des résolutions des crises en Afrique d’une manière générale. Cette réalité renforce encore la position de ceux qui pensent que l’Afrique se suffit à elle même et qu’on a pas besoin de puissance extérieure pour résoudre nos problèmes. Malheureusement, les pays au nord de l’Afrique se comportent souvent comme des non-africains en s’éloignant de l’autre partie du continent.

Quant au Burkina Faso, on gagnerait mieux à renforcer notre arsenal militaire, non pas pour figurer dans ce classement mais pour mieux défendre le pays en cas d’attaque extérieure comme celle que nous subissons avec le terroristes. Ces différentes attaques terroristes ont mis à nu la fébrilité de notre armée. Lui accorder donc un budget plus conséquent ne sera pas une mauvaise idée.

Commentez l'article

Abonnez-vous à la Newsletter