TIC AU FASO : lancement de la FITT 2017.

  Chaque année, le rendez-vous est respecté pour la FITT (Foire Internationale de l’Informatique et de la Technologie de Tougan) dans la province du Sourou. Une foire qui regroupe une batterie d’activités sur les Technologies de l’Information et de la Communication(TIC). Les organisateurs ont profité de l’occasion pour égrener le bilan de la formation d’initiation sur les tics dans certaines collectivités territoriales tenue du 15 février au 15 Avril 2017. 

Pour la 8ème édition de la Foire Internationale de l’Informatique et de la Technologie de Tougan (FITT),  le contenu sera consistant et émaillé d’innovations selon les informations données à presse par son coordonnateur M. Wangnin Zerbo. Elle se tiendra du 28 au 30 Juillet 2017 au CELPAC de Tougan. Plusieurs activités seront menées, parmi lesquelles il y aura des rencontres commerciales, un salon professionnel, des séances B to B et  des Stand Show visit (démonstration-live de nouvelles technologies relatives aux TICS). Cette foire annuelle permettra aux entreprises évoluant dans le domaine de l’informatique d’exposer leurs matériels et leur savoir-faire à travers une exposition stratégique. Quant aux populations locales (Province du Sourou), elles bénéficieront d’une connaissance atypique par le biais des liens tissés avec des professionnels du domaine des tics venus des quatre coins du Burkina et d’ailleurs. Pour l’édition 2017, la session de formation annuelle qui succède à la Foire a été anticipée. Elle  s’est tenue du 15 Février au 15 Avril 2017 à travers une tournée dans trois régions du pays.

Vous pourrez lire aussi :   Donald Trump en guerre contre la plateforme chinoise Tik Tok et bien d'autres applications

   Par ailleurs, le deuxième point de la conférence de presse portait sur le bilan de cette tournée. Selon le coordonnateur du Programme TIC AU FASO, le bilan de la tournée est jugé satisfaisant malgré la modestie des moyens. Environs cinq cent (500) personnes ont été formées dans trois communes urbaines et deux communes rurales. Les Régions de l’Est, des Cascades et du Nord ont été concernées par la formation de cette année.

   Quant aux rapports financiers, ils sont toujours moroses. Le coordonnateur regrette le manque d’appui des sponsors pour une œuvre aussi utilitaire comme celle de TIC AU FASO. Les activités du projet sont financées par les membres et les sympathisants à laisser entendre le coordonnateur. Il se réjouit par ailleurs de l’appui matériel de certains partenaires comme L’ANPTIC. Pour l’édition 2017, des promesses de soutiens ont été annoncées par des partenaires présents à la conférence de presse.

Vous pourrez lire aussi :   Dossier média : quel deal y a-t-il entre RADIO OMÉGA et la GENDARMERIE NATIONALE ?

     A rappeler que le projet TIC AU FASO (ex TIC A TOUGAN) existe depuis huit ans. il s’est fixé pour objectif de promouvoir et de vulgariser les tics dans les collectivités territoriales du Burkina Faso.

Commentez l'article

Abonnez-vous à la Newsletter