Malaise de son Excellence M. le Premier Ministre Christophe Dabiré à l’Assemblée Nationale : Émotion ou Poids de l’âge ?

    La matinée de ce Lundi 18 Février 2019 sera gravée dans la mémoire de la Représentation Nationale. Pour cause, le Premier Ministre Christophe Dabiré y était pour communiquer sur les grands axes de sa politique générale. Mais contre toute entente, les choses ne sont pas passées comme prévu. Le Premier Ministre, victime d’un malaise a dû interrompre son discours sur injonction du Maître des lieux Alassane Bala Sakandé, le Président de L’Assemblée Nationale.

Nommé il y a un mois à la tête du Gouvernement Burkinabé suite à la démission de l’ex Premier Ministre Paul Kaba Tieba, Christophe Dabiré avait la lourde tâche ce matin de présenter les grands axes de sa politique générale au peuple à travers la Représentation Nationale. Mais à la grande Surprise de tous les députes et des membres du gouvernement, la voix du Premier Ministre Suffoquait peu à peu au moment ou il abordait le dernier ” tournant ” de son discours. Au départ, l’intéressé avait mis ce malaise sous le coup de l’émotion. Mais après maintes tentatives pour reprendre le contrôle sur lui-même sans succès, le Président de l’Assemblée Nationale s’est vu dans l’obligation d’ordonner la fin du discours pour éviter l’irréparable.

Vous pourrez lire aussi :   Elections présidentielles de 2020 : TAHIROU BARRY investi par le MCR comme candidat.

Si l’émotion et la pression du travail peuvent justifier ce genre de malaise comme à tenter de l’expliquer également le Président Alassane Bala Sankadé, Cette situation remet sur la table la question de l’âge du Premier Ministre Christophe Dabiré et sa capacité physique à tenir le rythme. Ces inquiétudes avaient été formulées par certains journalistes et certains leaders politiques lorsque la chaîne Publique avait révélé le nom du nouvel homme fort du gouvernement. Tous s’étaient accordés sur la qualité de l’homme et ses compétences pour accomplir sa nouvelle mission, mais la fonction de Premier Ministre acquière beaucoup ” d’endurance ” et de capacité physique qu’un Homme de 70 ans n’a pas forcement.

Il était donc très attendu sur cet exercice de l’Assemblé Nationale; un exercice que redoutent tous les premiers ministres, car tenir pendant trois ou quatre heures devant un parloir n’est pas une chose aisée pour le commun des mortels. C’est donc un exercice intellectuel et physique qui demande beaucoup d’énergie de la part des intéressés. Le Président de l’Assemblée Nationale a donc fait preuve de grande responsabilité en obligeant le Premier Ministre à s’asseoir pour reprendre ses souffles.

Vous pourrez lire aussi :   TAC 2019 : Conseil des ministres conjoint

Le Premier Ministre Christophe Dabiré sentira un peu de gène pour n’avoir pas tenu son discours jusqu’à la fin, mais en fin de compte, le peuple se souviendra moins des discours que les actes. C’est surement dans le changement qualitatif de leur vie de tous les jours que les burkinabè attendent leur Premier Ministre.

Commentez l'article

Abonnez-vous à la Newsletter