La lettre de soutien de Blaise Compaoré au Président Roch Marc Christian Kaboré: doit-on parler de médecin après la mort ?

Depuis 2016, le Burkina Faso est en proie à des actes terroristes meurtriers. Si certains burkinabè accusent directement l’ex Président Blaise Compaoré d’être impliqué dans cette monstrueuse barbarie, d’autres ne comprennent pas son silence absolu face à l’attaque contre le pays qu’il a dirigé pendant 27 ans . Aucune réaction officielle jusqu’alors a été enregistrée de la part du Mr. Blaise Compaoré .
Face à ce silence anormal, les plus sceptiques ont fini par se convaincre de l’implication de l’ancien Homme fort de Ouagadougou.

Le 10 Janvier 2019 dernier, le Président Roch Marc Christian Kaboré a décidé d’insuffler du sang neuf au commandement militaire pour mieux combattre le terrorisme. Ce changement qui a conduit le Général Moïse Minoungou à la tête du Chef d’État Major Général de l’Armée a été un “coaching gagnant” apprécié par tous les burkinabè.
Depuis cette date jusqu’aujourd’hui, le nombre des attaques a drastiquement diminuer et la stratégie de la nouvelle hiérarchie militaire semble porter ses fruits. L’efficacité de la lutte n’est plus a démontrer.

Vous pourrez lire aussi :   TAC 2019 : Conseil des ministres conjoint

C’est à ce moment précis où les Force de Défense et de Sécurité sont entrain de gagner la lutte que l’ex Président Blaise Compaoré décide d’envoyer sa lettre de soutien à son pays. Pourquoi donc ce ” grand retard ” ?

Cet attitude ne donne-t-elle pas l’impression que l’ex Président en jouant tout son va-tout dans la déstabilisation du pays se résigne maintenance à s’aligner après la défaite ?

Sinon pourquoi attendre plus de trois ans avant d’apporter son soutien a un pays dont on a été le dirigeant pendant plus de deux décennies ?

C’est juste une analyse de la Rédaction de RADIO COSMOS OUAGA. Chaque Burkinabè fera sa propre idée.

Assane BAGAYA

Commentez l'article

Abonnez-vous à la Newsletter