KAS BOVEN, Le lion de la Savane est de retour

Après plus d’une décennie d’absence sur la scène musicale, KAS BOVEN est de retour  au grand bonheur de ses fans à travers un opus de 14 titres intitulé  « Africa ». La présentation de l’opus à eu lieu le Samedi  29 Février à l’Institut Français en présence des journalistes, des amis artistes et quelques membres de sa famille.

Le lion de la savane a retrouvé enfin le chemin de la ville, c’est le moins qu’on puisse dire pour le retour de l’artiste Kas Boven sur la scène musicale après plus de dix ans d’absence.

Après l’album « Incha allah » en 2004 et « Vision Positive » en 2007, l’artiste est de retour avec « Africa » , un opus de 14 titres chantés en français, en Anglais, en Mooré et en Dioula.

Très polyvalent dans sa démarche, Kas Boven a voulu donner à cet album plusieurs colorations rythmiques qui fascinent les oreilles. On y retrouve bien évidemment du Rap le domaine de prédilection de l’artiste, mais aussi du Reggae, du Tradi-moderne, du Slam etc. On peut découvrir ces rythmiques à travers les titres comme « ZENABO », « RAP TIME » , « RAGE SLAM » , ou « AFRICA »

Vous pourrez lire aussi :   Mort de Dj Arafat : les fétiches ont-ils failli ?
Présidium de la présentation de l’album

L’album a vu le jours  grâce au concours du Ministre de la Culture Abdoul Karim Sango, du BBDA et de certains amis proches qui ont mis la main à la pâte pour mettre sur pied cette merveille de 14 titres qui confirme tout le talent de l’artiste.

La structure « Yongôlon » piloté par Ahmed Sora apporte également sa contribution pour la visibilité de l’album coté Europe à travers les plateformes de streaming.

Les hommes de médias ont voulu savoir davantage sur les raisons réelles de ce long silence. Pour l’artiste, ce silence est lié à un retour aux sources qui l’a conduit au mali pour des recherches et pour mieux se découvrir lui-même.

Depuis quelques années, certaines rumeurs tentaient de justifier le silence de l’artiste par une dépendance à la drogue. A cette préoccupation également, Kas Boven  se veut on ne peut plus clair.

« C’est pas exact, parce que depuis 2002 je n’ai pas touché au joint (la drogue). A travers ma propre chanson ” ne touche pas au joint ” , j’invitais la jeunesse à ne pas toucher au joint.  Je ne prends pas de joint, je ne bois pas d’alcool sauf ma cigarette.  »

De son vrai nom Aboubacar Sidiki Koita, Kas Boven a fait les beaux jours du Rap Burkinabè vers les années 2000 -2010. Avec une voix imposante qui fait frémir les tympans, l’artiste s’était révélé  à travers plusieurs titres à succès qui ont conquis le cœur de plusieurs fans.

Vous pourrez lire aussi :   12 PCA 2020 : RAZBEN est-il un mauvais perdant ? voici les explications de l'artiste

Plus qu’un retour, le nouvel album « Africa » se présente également comme un test grandeur nature pour vérifier la fidélité de ces milliers de fans qui ont aimé l’artiste il Ya dix ans.

Bon vent à l’artiste

Commentez l'article

Abonnez-vous à la Newsletter