Le Musée national du Burkina , un trésor caché qui sort de l’ombre

La Direction Générale du Musée national du Burkina Faso a tenu le vendredi 09 octobre 2O20 un atelier de concertation avec les Hommes de médias dans la perspective de mettre en place un réseau de communication dédié à la visibilité du Musée.

  Entamée le 9 octobre 2020 par un atelier présidé par Rasmata Sawadogo Directrice Générale du Musée national, cette concertation avec les communicateurs consistera à leur donner des outils pour mener des actions dans le cadre du renforcement de la visibilité du Musé.

Ces échanges ont également permis aux responsables du Musée d’expliquer l’importance de la mise en place d’un tel réseau. Une fois élaboré, le réseau devra œuvrer à travers diverses formes de communication pour augmenter la visibilité et l’image de marque du Musée national à travers le monde.

Directrice Muséé du burkina
La Directrice du Musée National Mme Rasmata Sawadogo en Interview avec la presse

« Notre mission est de valoriser le potentiel culturel de notre pays, et sans vous les journalistes et les communicateurs, il nous sera difficile d’y arriver. C’est pourquoi je prends l’engagement que le Musée national fera siennes les conclusions issues de ces travaux » a rassuré Mme Rasmata Sawadogo, Directrice Générale du Musée National

Vous pourrez lire aussi :   Musique : AB PAUL TING réaffirme son talent à travers un deuxième album de 13 titres

Il faut noter que l’atelier a  été alimenté par deux grandes communications dont la première est : «  communication externe : quel type de partenariat pour le patrimoine culturel ? », avec pour auteur Adama BAYALA, DCPM du ministère de la culture.

La deuxième communication a porté sur le thème : « communication culturelle : quelle stratégie pour une meilleure visibilité du Musée national ? », présentée par Evariste COMBARI, Directeur de la  Télévision Nationale  Burkina. 

Toutes ces communications avaient pour thème central «  visibilité du Musée national : rôle des communicateurs culturels ? ».

« L’objectif est de créer un réseau de communicateurs qui va appuyer l’équipe du Musée national pour la visibilité de ses actions. Parce que le constat est que le citoyen lambda ne sait pas ce qui se passe au sein du Musée, pourtant il renferme le patrimoine culturel de tous les peuples du Burkina Faso. Il y a un travail immense qui se déploie au quotidien, malheureusement, le constat n’est pas reluisant. C’est pour cela que nous avons pris l’initiative d’inviter les Hommes de médias pour qu’on se penche sur les stratégies afin d’accroître la visibilité », a renchéri la Directrice générale du Musée .

Vous pourrez lire aussi :   Entretien Avec George KABORE, le Directeur de l'Alliance Africaine

Wangnin Zerbo – Cosmos Ouaga

Commentez l'article

Abonnez-vous à la Newsletter