EDUCATION : la Journée Mondiale de l’Enseignant célébrée sous forme de marche-meeting

A l’occasion de la journée mondiale de l’enseignant, la coordination nationale des syndicats de l’éducation a remis le mardi 5 octobre 2021 à Ouagadougou un message au ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique  et de l’innovation  dans lequel elle présente ses quatre doléances.

A l’instar de leurs collègues du monde, les enseignants du Burkina Faso ont commémorés ce mardi 5 octobre 2021, la journée mondiale de l’enseignant placée sous le thème « l’enseignant au cœur de la relance de l’éducation ». C’est de la bourse du travail au Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation que le syndicat de l’éducation a rallié par une marche silencieuse pour transmettre leur message à leur ministre de tutelle.

En l’absence du premier responsable dudit département, c’est son homologue Alkassoum MAIGA de l’Enseignement Secondaire qui a reçu La lettre du Syndicat.  Quatre doléances ont été soumises au ministre : Il s’agit de la mise en œuvre diligente et conséquente des engagements pris à travers les protocoles signés avec les organisations syndicales des travailleurs de l’éducation,  l’abandon de la voie de la répression pour celle d’un dialogue franc en vue de la résolution des problèmes du secteur, la réouverture de l’ensemble des établissements fermés et la prise de mesure pour assurer la sécurité dans l’ensemble des localités du pays afin de permettre le fonctionnement de toutes les écoles.

Vous pourrez lire aussi :   Crise dans les établissements scolaires : «il faut que chacun prenne conscience» selon le Président Roch Kaboré

Selon Alkassoum MAIGA, Stanislas OUARO est en mission dans le cadre du PNDS2 (Programme National de Développement Social), ce qui justifie son absence. Il a également assuré que tous les points soulevés par les marcheurs seront pris en compte dans le document final de ce référentiel.

La cérémonie de décoration qui était prévue à la faveur de la Journée Mondiale de l’enseignant a été reportée à une date ultérieure à cause de l’attaque terroriste du détachement militaire de Yirgou où 14 militaires ont perdu la vie.

Gisèle Belem et Fanny Auriane Tapsoba

Commentez l'article

Abonnez-vous à la Newsletter