Littérature : « les dangers pour la sante des méthodes contraceptives », une œuvre de la commission épiscopale de la pastorale sante

La commission épiscopale pastorale de la santé, organe de la conférence épiscopale Burkina -Niger a au cours d’une cérémonie ce jeudi 14 octobre 2021 présenté sa nouvelle œuvre livresque. La dédicace a eu à la chapelle de l’hôpital saint Camille de Ouagadougou en présence de la presse et de quelques fidèles.

Intitulée « les dangers pour la santé des méthodes contraceptives »,l’œuvre traite des questions liées aux conséquences de l’utilisation des méthodes contraceptives artificielles.

Les Evêques de la commission pastorale de la sante sont contre le recours aux méthodes contraceptives artificielles promues par les institutions internationales avec la complicité de l’État. Pour exprimer cette opposition, les écrivains du jour ont produit et mis sur le marché une œuvre pour transmettre leur message.  Pour ces évêques, le contenu de ce livre est une approche scientifique sur les conséquences des méthodes contraceptives.

Pour eux, les fournisseurs de ces méthodes contraceptives artificielles n’aident pas l’État. Leur objectif étant de réduire la démographie surtout dans les pays africains. Le manque de Communication sur les conséquences de ces méthodes est une erreur.

En outre, les évêques demandent aux utilisateurs de prendre connaissance des conséquences de ces différentes méthodes contraceptives artificielles pour ne pas être surpris des dangers.

« En lisant ce livre, nous demandons aux autres de savoir partager l’information pour que tous soient au même niveau d’information et qu’ils s’engagent » a indiqué Monseigneur Justin KIENTEGA, évêque de Ouahigouya. 

Les évêques prônent plutôt les méthodes naturelles qui seraient selon eux plus efficaces si elles sont bien suivies. Le livre est disponible dans tous les points de vente à partir de 1000fr.

Par Gisèle Belem et Fanny Auriane TAPSOBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.