FESPACO 2021 : la somalie remporte l’Etalon d’or de Yennega

Le samedi 23 octobre 2021 a marqué le clap final du festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) en présence de SEM le président du Faso Roch Marc Christian KABORE et de son homologue le Président de la république du Sénégal Macky SALL. Une cérémonie de clôture pleine de couleur  qui s’est déroulée au sein du palais des sports de Ouagadougou au cours de laquelle le somalien Ahmed Khadar est consacré Etalon d’or de Yennega avec son film intitulé « la femme du fossoyeur ». 

La cérémonie riche en couleurs a été marquée par une chorégraphie et des prestations artistiques. Au nombre des artistes, on peut noter Patrick KABRE, Smarty, Miss Tanya, Kayawoto et l’humoriste Philomène. Des vedettes sénégalaises étaient également présentes à savoir Baba MAAL, Daniel SORANO et le Ballet national.

Dans le palmarès Général du Fespaco, le Burkina Faso s’en sort avec trois distinctions dans la catégorie prix spéciaux et cinq dans le palmarès officiel :

  • Les prix spéciaux
  • Le prix spécial de la CEDEAO de l’intégration pour le meilleur film ouest africain revient au film burkinabè  « les trois lascars » du réalisateur Boubakar DIALLO, d’un montant de 15 millions de francs CFA
  • Le prix de la ville de Ouagadougou revient au réalisateur burkinabè Moumouni SANOU avec son film « garderie nocturne » d’un montant de 3 millions de francs CFA.
  • Le prix Houphouët-Boigny du conseil de l’entente revient à la réalisatrice burkinabè Carine BADO avec son film « Zalissa » d’un montant de 10 millions de francs CFA.
  • Palmarès officiel
  • L’étalon d’or de la catégorie film documentaire long métrage revient à « garderie nocturne » de Moumouni SANOU d’un montant de 10 millions de francs CFA.
  • Le poulain de bronze de la catégorie fiction court métrage revient au film « Zalissa » de Carine BADO d’un montant de 5 millions de francs CFA
  • Grand prix du Président du Faso du meilleur espoir revient au film « après ta révolte, ton vote » du réalisateur Kiswensida Parfait KABORE d’un montant de 3 millions de francs CFA
  • Le grand prix du président du Faso du meilleur  film burkinabè revient au film « les traces d’un migrant » de Delphine YERBANGA d’un montant de 5 millions
  • Meilleur film africain des écoles de cinéma revient au film « mon jour de chance » de Sagou BANOU d’un montant de 2 millions de francs CFA

Les lauréats des différentes catégories ont reçu des montants allant de 1 à 20 millions de francs CFA des trophées et des chapeaux labélisés de saponé.

Par Fanny Auriane TAPSAOBA et Gisèle BELEM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.