Des brouilles entre Paris et Alger .

Dans une révélation fracassante parue dans l’AFP (Agence France Presse), Paris accuse Alger d’être le logeur du célèbre terroriste le plus recherché au Sahel Iyad Ag Ghaly .

Dans le même dossier et selon les renseignements milliaires français repris par le journal « Le Monde » les autorités algériennes auraient rencontré Iyad Ag Ghaly à plusieurs reprises. En rappel, Iyad Ag Ghaly né en 1958 à Boghassa en République Malienne est le chef du mouvement armé salafiste jihadiste Ansardine qui a fait des attaques au Burkina Faso donc la plus meurtrière est celle de Solhan.

Par Norbert W. Ouédraogo / Stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.