MAMANE
Média

En FRANCE : Mamane se fait le porte-parole de l’Afrique Face à Jean Luc-Mélenchon dans un débat Télévisé sur France 2.

 

   Invité par Laurent Ruquier dans l’émission « on n’est pas couché » diffusée sur France le samedi 09 Avril pour parler de son Premier film, Mamane s’est retrouvé par hasard face à Jean Luc-Mélenchon, l’un des candidats de la présidentielle française. Très vite, le débat a épongé quelques questions sur la politique Française en Afrique vue par le candidat.

    La France vit présentement une campagne présidentielle pour des élections qui auront lieu le 23 Avril prochain. Les Candidats sont donc incessamment sollicités dans les débats télévisés pour parler de leurs projets politiques. Dans ce débat qui a eu lieu sur France 2 (Télévision publique française), il y avait aussi des Hommes de cultures en plus des Hommes politiques. Présenté par Laurent Ruquier (l’une des légendes de la Télévision française), l’émission « on n’est pas couché » à la réputation de ne pas être tendre avec ses invités.

   Mamane, l’humoriste d’origine nigérienne, y était invité pour parler de son premier film en tant que réalisateur. Le titre du film « Bienvenue au Guandwana » a été réalisé à Abidjan en Côte d’ivoire. Le film évoque les réalités du Guadwana, un pays imaginaire inventé par l’humoriste pour dénoncer d’une manière déguisée la dictature des dirigeants africains. Le Film sort en avant-première le 12 Avril simultanément en Côte d’ivoire, au Burkina Faso et au Niger.

Vous pourrez lire aussi :   Dossier média : quel deal y a-t-il entre RADIO OMÉGA et la GENDARMERIE NATIONALE ?

      Face à Jean Luc-Mélenchon, l’un des invités politiques de l’émission, Mamane a voulu savoir un peu plus sur la position du Candidat par rapport à l’exploitation de l’Uranium au Niger par Areva (une Multinationale française), car selon lui le Niger ne profiterait pas assez de son uranium. La réponse de Jean Luc-Mélenchon a été on ne peut plus claire. Je cite « les pays africains doivent bénéficier de ce  qui leur appartient. C’est pourquoi je vais mettre fin aux centrales nucléaires en France. Car à force de chercher de l’Uranium pour alimenter ces centrales, ce sont les pays africains qui adossent les préjudices» fin de citation. Tout porte-à-croire que Mélenchon sera le Président de la vraie rupture de la relation France-Afrique. Encore faut-il qu’il soit élu. Sur ce plan, force est de reconnaître que la cote de popularité du candidat évolue significative dans les sondages (17 % au dernier sondage) car il occupe désormais la troisième position.

Vous pourrez lire aussi :   Burkina Faso : les promoteurs de la presse en ligne renouvellent leur confiance à Cyriaque Paré

    S’il y a une candidature que l’Afrique devrait soutenir, c’est bien celle de Jean Luc-Mélenchon, le candidat de la France insoumise. En plus d’avoir de bonnes idées sur l’exploitation de l’Uranium en Afrique, ce qui va intéresser le Burkina Faso bientôt (car des gisements d’uranium auraient été découvert au Nord du pays), il étale aussi une batterie de projets sur la politique migratoire de la France. Des projets dans lesquels il définit clairement un meilleur avenir pour les africains vivants sur le territoire français. Il pense qu’il faut accorder une place de choix aux  immigrés jouissant du droit français, ensuite encadrer et sensibiliser ceux qui sont en situation irrégulière car pour lui on n’abandonne pas son pays de bonté de cœur . On y est souvent contraint pour des raisons sécurité et de Pauvreté.

Comme pour dire que c’est le visage d’une autre France qui se présentera aux yeux du monde le 23 Avril, en cas de victoire de Jean Luc-Mélenchon aux élections présidentielles.

Vous pourrez lire aussi :   Professionnalisation des médias en ligne : une charte pour guider désormais les acteurs

 

 

Commentez l'article