Dj Arafat
Afrique Musique

Cote d’ivoire : Dj Arafat est décédé

L’artiste musicien ivoirien DJ Arafat a succombé à ses blessures suite à l’accident de la circulation intervenu le 11 Août tard dans la soirée.

Alors que ses proches rassuraient les fans de l’artiste de la stabilité de son état, nous apprenons de la Télévision Ivoirienne et du Ministère ivoirien de la culture son décès ce lundi 12 Août à Abidjan.

Les circonstances de son décès

Après une virée nocturne au lendemain du Concert de l’artiste dans le cadre de Moto Moto tour, Dj Arafat et ses amis se donnent comme il est de coutume à une démonstration de figures acrobatiques sur de grosses moto. L’état ivre de l’artiste au moment de démarrer sa moto n’a pas faciliter les choses. Son fidèle ami Olopacha tentera de l’empêcher de sortir sans succès.

acident
La véhicule de Denise percuté par Dj Arafat

Sur l’une des artères de la ville et en pleine vitesse, Arafat percutera par derrière une automobiliste (Denise-Delafafiet de Radio Cote d’ivoire) qui a contourné le terre-plein centrale pour retrouver la deuxième voie sans prendre un temps d’arrêt pour donner la priorité aux usagers venant de la droite (parmi lesquels se trouvait Arafat Dj). Ce choc d’une violence extrême projettera l’artiste de sa Moto.

Vous pourrez lire aussi :   LIBYE : Baghdadi, l'ex Premier Ministre de Kadafi est libre
Les secours qui sont venus prendre Dj Arafat

Les secours viendront trente minute après l’accident. Transporter à la clinique pour des soins, Arafat décédera le lendemain de l’accident vers 8H suite à une fracture du crane et du menton.

Une légende s’en est allé

Né le 26 Janvier 1986 de son vrai nom Ange Didier Houon, DJ Arafat a débuté sa carrière artistique en 2003. Depuis lors, plusieurs tubes a succès ont fait danser l’Afrique entière pendant des années.

Figure emblématique du coupé décalé, Dj Arafat a été pendant plus d’une décennie le porte flambeau de la musique ivoirienne et africaine.

Que son âme repose en paix.

Assane Bagaya

Assane BAGAYA
Journaliste /Communicateur

Commentez l'article