Afrique Musique

Mort de Dj Arafat : les fétiches ont-ils failli ?

La mort brusque de Dj arafat a bouleversé toute l’Afrique entière. Celui qui est présenté comme l’artiste coupé decalé le plus populaire d’Afrique a tiré sa révérence sur sa moto qui lui a même inspirée le concept musical « Moto Moto ». Plus d’un million de vues en  24H sur Youtube. Du jamais vu dans l’histoire musicale Africaine et même mondiale. Face à des fans inconsolables domptés par une interactivité intensive de l’artiste, subsistent en l’air des questionnements paranormaux qui taraudent plusieurs esprits. Qu’a-t-il fait pour mériter ce sort ? Ou que ne devait-il pas faire pour éviter cet accident ? Ou encore la mort de l’artiste était-elle programmée par les fétiches ou n’ont-ils pas assez joué leurs rôles ?

Le monde des célébrités n’est pas un long fleuve tranquille

Ce n’est un secret pour personne, le monde des célébrités rime souvent avec des phénomènes occultes et irréels.  Dans un milieu convoité à la fois par des dizaines de milliers de personnes, se faire une place confortable et sans partage requiert souvent quelques compromis peu catholiques

Vous pourrez lire aussi :   Tunisie: un dernier hommage au président Béji Caïd Essebsi

Dans l’émission « Faha Faha » de Dj Ramzy diffusée en sur la chaine Youtube de Ivoire Music Tv, l’artiste Dj Arafat révélait déjà quelques esquisses sur les fétiches qu’il possédait à son domicile. A la question de l’animateur pour savoir si Arafat possédait des fétiches chez lui comme le prétendait une certaine rumeur, Dj Arafat est resté évasif. Sans infirmé ni confirmé, l’artiste est resté dans des tournures verbales nuageuses.

Dj arafat et Dj Ramsy
Dj Ramzy et Arafat Dj / Image d’illustration

« C’est Dieu qui me protège, c’est lui mon plus grand protecteur. Mais nous sommes en Afrique. Chacun à sa façon de se protéger lui-même. Sinon on peut te tuer facilement, on peut t’empoisonner au maquis à travers un verre de boisson…» (Propos quelques peu ajustés pour faire ressortir l’idée de sa réponse)

En clair, pour ceux qui savent lire entre les lignes, Dj Arafat de nie pas cette rumeur de posséder des fétiches chez lui à la maison, mais ces fétiches serviraient tout simplement à le protéger contre les mauvaises personnes qui en voulaient sa vie. D’où notre titre, les fétiches ont-ils failli à cette protection ?

Vous pourrez lire aussi :   Niger : l'explosion d'un camion-citerne fait 58 morts

Les Non-dits de la réponse de l’artiste

Dans la réponse de l’artiste, il y’a également un autre élément capitale qu’on peut dégager. Si Dj Arafat se focalise systématiquement sur le rôle protecteur de ses fétiches, tout laisse croire selon la théorie de la culpabilité qu’il y’a une autre mission qui leur a été attribuée. Une mission que l’artiste ne souhaite pas dévoiler.

L’hyper célébrité de Dj Arafat malgré parfois des chansons qui laissent à désirer y est-elle pour quelque chose ? Nul ne le saura car les proches de l’artiste qui le savent n’en parleront probablement jamais.

Dans une atmosphère de deuil continental, l’heure n’est certainement pas à de telles supputations. Mais de plus en plus, plusieurs de nos célébrités meurent très jeunes dans des circonstances paradoxales.

L’argent, la gloire, le pouvoir, la célébrité ; voici bien des raisons qui poussent certains jeunes du continent à vendre leur âmes pour amorcer leur accession sociale. Bien que toutes ces questions soient taboues, le débat ne doit pas s’arrêter. Il faut mettre le doigt là où ça fait mal pour une prise de conscience générale, sinon la consumation de nos soi-disant idoles n’est pas prête de s’arrêter

Vous pourrez lire aussi :   Cote d'Ivoire : 12 mois de prison pour Diana Blé

Que l’âme de l’artiste repose en paix et beaucoup de courage à sa famille.

Assane BAGAYA

Assane BAGAYA
Journaliste /Communicateur

Commentez l'article